Humour, images et réflexions insolites



"La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri" - Chamfort


samedi 26 décembre 2009

Femme au volant...

video

Arthur, ancien professeur d'auto-école au Sahara, nous envoie ces souvenirs de ses élèves une fois lancées dans la jungle de nos villes

jeudi 24 décembre 2009

Noël: faisons un geste pour la planète

Pour Noël, ne coupons pas d' arbre..

Il suffit de s'y prendre dès ce soir..
Et nous laisserons un monde plus agéable à nos enfants..



Un conseil "zéro gaz à effet de serre" offert par Jean-Marie DUC, qui doit avoir le plus grand arbre de Noël de tout Oostende :-)

mercredi 23 décembre 2009

Journal d'un enfant la semaine de la Saint-Nicolas

Lundi.

Eté chercher mon cadeau de St Nicolas chez pépé et mémé. Seulement reçu des billes. Bête jeu. Ai déposé les billes dans l’escalier de la cave. Pépé a dégringolé jusqu’en bas.

Pas grave, Pépé est quand même vieux et usé. Aucune bille cassée.

Reçu des baffes. Jouer aux billes, c’est défendu



Mardi

Très chouette journée, j’ai vu ma cousine Suzy à l’enterrement de pépé. Avons joué toute la journée au docteur. Très chouette.

Papa fâché, Maman fâchée, tante Angèle fâchée, pas Suzy.

Reçu des baffes. On ne peut pas jouer au docteur. Apprendre un métier, c’est défendu



Mercredi

Ai déposé ça et là dans la maison des granulés de chocolat. Papa a acheté des pièges à souris. J’ai mangé les granulés et Maman s’est sentie mal.

Reçu des baffes. Manger des granulés de chocolat, c’est défendu


Jeudi

J’ai échangé avec un camarade 20 billes contre une souris blanche. L’ai mise dans une boite et fait un joli emballage. Cadeau pour Maman. Maman d’abord très contente, ensuite a piqué une crise et s’est sentie mal. Papa de nouveau très fâché.

Reçu des baffes. Faire un cadeau, c’est défendu.



Vendredi

Papa m’a enfermé à la cave. C’est chouette. J’ai coupé toute la réserve de patates en frites pour aider Maman. Dur boulot, il y avait bien 100 kilos de patates.

Reçu des baffes. Aider Maman, c’est défendu.



Samedi

Papa m’a enfermé dans le grenier. Aussi tres chouette. J’ai aidé Papa et j’ai nettoyé la goutière. Il y avait beaucoup de monde en bas. Les pompiers sont venus me récupérer du toit.

Papa faché.

Reçu des baffes. Aider Papa, c’est défendu.



Dimanche

Papa m’a enfermé dans la cabane de jardin. J’avais froid et j’ai mis le feu. Les pompiers sont revenus. Des chouettes gars, ils ont tout arrosé.

Reçu des baffes. Avoir chaud, c’est défendu.



Lundi

Je voulais revoir les pompiers. J’ai téléphoné et ils sont venus. Maman fachée et les pompiers aussi.

Reçu des baffes. Aimer voir les pompiers, c’est défendu.



Mardi

Journée calme aujourd’hui. N’ai rien fait. Maman très inquiète et embêtante. Ne rien faire c’est pas gai et ça devrait être défendu



Mercredi

En visite chez mémé. Dès qu’elle m’a vu, elle a attrapé de la mousse autour de la bouche. Maman m’a enfermé dans la cuisine. Les chaises de mémé sont beaucoup trop hautes, je les ai raccourcies avec la scie de pépé.

Maintenant elles sont bien. Maman a attrapé aussi de la mousse autour de la bouche.

Reçu des baffes

Jeudi

Ai été avec Papa à la clinique voir Maman et mémé.

Quelque chose de cassé dans les nerfs. Ça doit être une maladie de famille.

Le docteur a piqué une aiguille dans le bras de Maman.

J’ai enfoncé une autre aiguille qui trainait là dans les fesses de cet imbécile. Il a aussi attrapé de la mousse.

Reçu des baffes de Papa. Défendre Maman, c’est défendu.



En fait tout est défendu à part frapper les enfants.

Attends quand je serai grand et fort…


Un envoi de Billy-the-Kid-Jean-Marie-DUC, qui aime narrer ses souvenirs d'enfance

mardi 22 décembre 2009

Sobriété et prospérité

"Sobriété des citoyens, insécurité de la Nation"

Citoyens, jouez, buvez, fumez! Il en restera toujours quelque chose...

Au moins pour les caisses de l'État!

lundi 21 décembre 2009

Tact et esprit

SI L'ESPRIT EST UNE PIERRE PRÉCIEUSE,
C'EST LE TACT QUI EN EST LA MONTURE

Comte de Baillon

dimanche 20 décembre 2009

prévoir l'avenir



Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible

Antoine de Saint-Exupéry