Humour, images et réflexions insolites



"La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri" - Chamfort


samedi 29 septembre 2007

Une épouse jalouse, ça décape

ou ça repeint, au choix

"J'espère qu'elle en valait la peine..."

un envoi d'Hugo T.

Pourquoi je ne vais jamais au bistrot

video

Christian D. nous envoie ce petit film qui nous fait comprendre pourquoi cette charmante demoiselle ne sera jamais son épouse..

vendredi 28 septembre 2007

Criss Angel, un illusioniste qui travaille au grand jour

video

impressionnant petit reportage envoyé par Gainsbarre

Les nymphes existent, Blettor en a vu une!


quoique connaissant Blettor qui m'a envoyé ceci, je pense qu'il préfèrerait un autre genre de nymphe, bref une qui ne reste pas de bois :-)

Ambulance africaine

Après Air Peut-être (Air Zaïre pour les initiés), voici "ambulance tous risques"

un envoi médicalisé d'Hugo T.

jeudi 27 septembre 2007

La guerre des bisoux

video

un envoi pas rasoir, de Blettor
(et sa source est ici http://www.ffk-wilkinson.com/ )

Vengeance : l'arbre qui ne restait ni debout ni de bois

video

Timbeeeer! Encore un envoi de Blettor

Ouvrier doué recherche poste de manoeuvre

video

un envoi en béton de Blettor

Avertissements mortels




un effroyable envoi d'Hugo T.

Police, vos papiers, viiiiiiiiiiiteeeee!

video

un envoi bien torché, par Gainsbarre

Parlez-vous franglais?


source http://thaloe.free.fr/francais/franglais.jpg

Le franglais pratique


Vous avez beau vous appliquer, cela ne veut pas rentrer.

Impossible de manier la langue de Shakespeare !

Alors ne vous désespérez plus, avec des phrases françaises adaptées, vous arriverez à vous faire comprendre par les Grands-Bretons !

Etonnant, non ?

Comment dit-on en Franglais :









































































































































Français



Franglais



Anglais



Parlez-vous anglais ?



Douille housse pic n'glisse ?



Do you speak english ?



Etes-vous prêt ?



Ail ou radis ?



Are you ready ?




L'addition



Débile




The bill



Félicitations !




Qu'on gratte tous les jeunes !



Congratulations !



Passer un coup de fil personnel



Ma queue perd son alcool




Make a personal call



Plus d'argent




Mors mon nez



More money



Joyeux Noël



Marie qui se masse



Merry Christmas




Nous sommes en retard



Oui Arlette




We are late



Attirance sexuelle




C'est que ça pèle



Sex appeal



Le dîner est prêt



Dix nourrices raidies




Dinner is ready



Fabriqué en France




Mais dîne Frantz



Made in France




J'ai fait un bon voyage



Ahmed a l'goût d'tripes



I made a good trip




Le boucher



Deux bouts d'chair




The butcher



Il parle Allemand




Il se pique Germaine



He speaks german



Tu as sauvé toute ma famille !



Youssef vole ma femme au lit !




You saved all my family !



Asseyez-vous sur la chaise




Six tonnes de chair



Sit on the chair




Le sel et le poivre



Sale teint de pépère



Salt and pepper




Né pour perdre



Beaune - Toulouse




Born to loose



Je cuisine




Ame coquine



I'm cooking



Epicerie fine



Délicate et saine




Delicatessen



Où est l'épicier ?




Varices de grosseur ?



Where is the grocer ?




Donne-moi de l'argent !



Guy vomit sous mon nez !



Give-me some money !




Prendre le train



Toute ta queue traîne




To take a train



Des verres sur la table




glaçone de thé beule



glasse on the table






un envoi éducatif de Gainsbarre

Immersion linguistique en 2050


un humour bien dans la ligne de la météo politique actuelle, envoyé par Gainsbarre

Aah, l'amour conjugal, que c'est beau!


source http://img513.imageshack.us/img513/8334/bisous20lapin20schmecfr9.gif

Avant le mariage


Elle : Salut !

Lui : Ah, depuis le temps que j'attends ça !

Elle : Tu veux que je parte ?

Lui : NON. Je n'ose même pas y penser

Elle : Tu m'aimes ?

Lui : Bien sûr ! Enormément !

Elle : Tu m'as déjà trompée ?

Lui : NON ! Pourquoi demandes-tu ça ?

Elle : Tu veux m'embrasser ?

Lui : Chaque fois que j'en aurai l'occasion

Elle : Tu me battras un jour ?

Lui : Tu es folle ? Je ne suis pas comme ça !

Elle : Je peux te faire confiance ?

Lui : Oui

Elle : Chéri !



Après le mariage?
Lire le texte de bas en haut


on sent l'expérience dans cet envoi de Gainsbarre :-)

Piston ministériel, hiérarchie et compétences


source http://www.les4verites.com

Un riche industriel s'adresse à un ami ministre en ces termes :
- Mon fils me désespère. Il n'a pas terminé ses études, ne cherche même pas de travail, passe tout son temps à boire et à rigoler avec ses copains.
Ne pourrais-tu pas lui trouver un petit boulot dans Ton ministère ?
- Aucun problème, répond le ministre. Je le nommerai adjoint de mon chef de cabinet, avec un traitement de 6.900 euros par mois.
- Non, non. Ce n'est pas cela que je veux. Il faut qu'il comprenne qu'il faut travailler dans la vie et lui inculquer la valeur de l'argent.
- Ah ? Bon. Je le ferai chargé de mission en chef, à 5.500 euros par mois.
- Non, c'est encore trop. Il doit se rendre compte qu'il faut mériter son salaire.
- Euh.. chargé de mission alors ? 2.900 euros par mois ?
- Toujours trop. Ce qu'il lui faudrait, c'est une place de petit fonctionnaire, tout en bas de la hiérarchie, à moins de 1.200 par mois.
- Alors là hélas, je ne peux rien faire pour toi, répond l'ami Ministre.
- Mais pourquoi ?
- Pour ce genre de poste, il faut réussir un concours et avoir un diplôme.



Un envoi de ce gros pistonné de Gainsbarre
(hé, rendors-toi, je déconne! :-)

Viens poupoule, viens poupoule, viens...

De quoi causent-ils?
"No future vaincra?"
ou bien "qui est venu en premier, l'oeuf ou la poule?"

source
http://growabrain.typepad.com/photos/uncategorized/chickenhead.gif

Brésilienne, Portoricaine, Cubaine ou...???

à votre avis, ce beau bronzage, c'est à qui?

.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
A une saucisse russe...



Honnit soit qui mal y a pensé!


un envoi saucissoné de Gainsbarre

Et pourtant, c'est du bio-gaz

Une gentille vieille dame va voir son docteur.

- Docteur, j'ai un petit problème avec mes gaz... je dois pourtant dire que ça ne me dérange pas tant que ça. Ils ne sentent jamais et ils sont toujours silencieux.

Rien que pour dire, j'ai pété au moins dix fois depuis que je suis dans votre bureau, je suis certaine que vous ne vous en êtes jamais aperçu parce qu'ils sont silencieux et qu'ils ne sentent pas

- Je vois. Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine.

La semaine suivante, la vieille revient.

- Je ne sais pas trop ce que vous m'avez donné, mes gaz restent silencieux, mais ils puent terriblement.

- Très bien, dit le docteur. Maintenant qu'on a réussi à dégager vos sinus, on va s'occuper de vos oreilles...


source

un envoi qui sent bon la campagne, merci Gainsbarre

Protocole de Kyoto sauvé: Les USA envoyent Arnold lutter contre le gaz à l'effet de serre...



source http://www.agoravox.fr

Basic Instinct : les femmes ont le sens des choses importantes

video

un envoi déchaîné de Blettor

Malin comme un chien - et pas bête comme bien des maîtres!

video


la preuve par cet envoi vidéo de notre ami Willy (Lissewege)

source "chiens-loups"

Du croque-mort aux pompes funèbres (coquin)

Vous savez sans doute que, dans les temps anciens, pour s'assurer que quelqu'un était bien décédé, l'usage voulait qu'une personne en charge de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la victime (en général le gros orteil).

Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte.

C'est donc de là que vient l'appellation de "croque-mort".
Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge (comme les bourreaux) se transmettait de père en fils depuis la nuit des temps.

Or, un jour, il arriva une catastrophe : le dernier croque-mort, bien qu'ayant eu de nombreux enfants, n'avait aucun garçon.

Sa fille aînée reprit donc sa charge, après réunion et avis favorable du conseil des sages et de l'Eglise.

Mais voilà, le premier mort qu'elle eut à traiter, était un homme décédé d'une grave maladie : la gangrène l'avait en partie gagné et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu'à hauteur des cuisses.

La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le premier membre inférieur qu'elle put trouver.

Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances, qu'on passa de l'expression "croque-mort" à celle de "pompe funèbre".



un envoi mortuaire de Gainsbarre

La voiture amphibie existe, mais n'essayez pas ça avec la vôtre..

video

un envoi de Gainsbarre, arrivé ici comme sur des roulettes

Usine : comment on range les oeufs dans leurs boîtes

video

Gainsbarre, qui sait faire des omelettes sans casser les oeufs, nous a envoyé ce film sans coquille

Ahhh, Jefke, il y a une bestiole sous la bagnole!

video

un envoi mordant de Gainsbarre

Boire ou conduire - bien conduire ou comme un malade (et c'est pas pour rire)


J'ai lu cette histoire et j'ai decidé de la partager avec toi...
Dans un magasin je me suis retrouvée dans l'allée des jouets. Du coin del'oeil, j'ai remarqué un petit bonhomme d'environ 5 ans, qui tenait une jolie petite poupée contre lui.. Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui. Je me demandais à qui était destinée la poupée. Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui: "Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous?" La dame lui répondit avec un peu d'impatience: "tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter." Puis sa tante lui demanda de rester là, et de l'attendre quelques minutes. Puis elle partit rapidement. Le petit garçon tenait toujours la poupée dans ses mains. Finalement, je me suis dirigée vers lui, et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée. "C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout pour Noël. Elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait." Je lui dis alors qu'il allait peut-être lui apporter. Il me répondit tristement: " Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite soeur se trouve maintenant..." Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte." Il avait les yeux tellement tristes en disant cela. "Elle est partie rejoindre Jésus. Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite soeur." Mon coeur s'est presque arrêté de battre.
Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit: "J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite. Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin." Puis il m'a montré une photo de lui prise dans le magasin, sur laquelle il tenait la poupée en me disant: "Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça, elle ne m'oubliera pas. J'aime ma maman et j'aimerais qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite soeur."Puis il baissa la tête et resta silencieux. Je fouilla dans mon sac à main, et j'en sorti une liasse de billets et je demanda au petit garçon: "Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs?"
"OK", dit-il, "Il faut que j'en ai assez." Je glissai mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter. Il y en avait amplement pour la poupée et même plus. Doucement, le petit garçon murmura: "Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous". Puis il me regarda et dit: "J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à ma soeur. Il a entendu ma prière. Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui demander. Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche. Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches..."
Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignai en poussant mon panier. Je terminai mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais commencé. Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon.
Puis, je me suis rappelée un article paru dans le journal quelques jours auparavant, qui parlait d'un conducteur en état d'ivresse qui avait percuté une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa fille. La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée. La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur. Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon? Deux jours plus tard, je lu dans le journal que la jeune femme était morte. Je ne pu m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et me rendre au salon mortuaire où était exposée la jeune dame. Elle était là, tenant une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin. J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours. L'amour que ce petit garçon
éprouvait pour sa maman et sa soeur était tellement grand, tellement incroyable. Et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé..."


source photos campagnes











































Un envoi d'Olivier C.

mercredi 26 septembre 2007

Entraide nocturne

Un homme complètement bourré vient sonner avec insistance chez des gens en
pleine nuit.

L'homme de la maison se lève et demande furieux :
- Qu'est-ce que tu veux ?

L'autre lui répond :
- Viens me pousser ! Il faut que tu viennes me pousser !

Excédé le propriétaire de la maison lui répond :
- Je ne te connais pas, et en plus il est 4 heures du matin, tu me réveilles pour me dire de te pousser et j'en ai pas envie, alors dégage d'ici et ne me déranges plus !

De retour dans la chambre, il se remet au lit mais sa femme qui a tout entendu le sermonne :
- Quand même tu exagères, cela t'est déjà arrivé d'être en panne la nuit,
tu aurais pu le pousser ce pauvre type.

- Ouais, mais il fait froid et en plus il est bourré !

- Raison de plus pour l'aider, il ne va pas y parvenir tout seul. Non ? Vraiment, je ne te reconnais pas, je suis très déçue de ton attitude.

Son mari, pris de remords, se rhabille et descend.

Il ouvre la porte et crie :
- Eh mec, c'est d'accord, je me suis habillé exprès pour venir te pousser. Tu es où ?

Et le gars bourré répond :
- Là, sur la balançoire !


Et c'est le copain Tiennou qui m'a balancée celle-là

Vous souffrez aussi d'arthrite?


Un individu chancelant, sentant mauvais et exhalant des odeurs de boisson s'assoit dans le bus à côté d'un prêtre. La cravate de l'homme est tachée, son visage est plein de traces de rouge à lèvre et une demie bouteille de gin sort de la poche de son pardessus froissé.
Il ouvre son journal et commence à lire. Quelques minutes passent et son regard se porte sur le curé à qui il demande:
- Mon père, pouvez-vous me dire ce qui cause la douleur et la souffrance occasionnées par l'arthrite?

L'abbé réplique :
- Ça, mon fils, c'est causé par une vie généralement dissolue, l'égoïsme, les femmes de petite vertus, trop d'alcool, le manque de charité, le couchaillage avec des putains, et (reniflant bruyamment) le manque d'hygiène personnelle.

L'ivrogne s'écrase sur son siège et grogne:
- Ben là, je comprends plus rien.
Et il se replonge dans son journal.

Le prêtre, se sentant un peu coupable de ce qu'il vient de dire, pousse l'homme du coude et s'excuse:
- Je suis sincèrement désolé, je ne pensais pas aussi durement ce que je vous ai dit. Ça fait longtemps que vous souffrez d'arthrite?

L'ivrogne répond:
- Moi? Jamais eu d'arthrite! Mais je venais de lire dans le journal que le Pape en souffrait.


un envoi médicalisé de Gainsbarre

Chouette, ma femme est partie en vacances...

video


un envoi plein de surprise de la part d'Olivier C., film que l'on retrouve aussi sur youtube.com

WC : au Brésil, on sait rire avec des choses naturelles

video

il n'y avait pas anguille sous roche, mais anaconda sous la planche, dans cet envoi de Blettor

Entre une blonde en péril et le devoir conjugal, le héros n'hésite pas

video

nous dit Hugo T., et on comprend pourquoi il ne boit pas cette eau-là :-)